Notice Biographique

Lucas Kamdem lance le Club des futurs milliardaires africains (Par Jean Vincent Tchienehom, Journaliste).

Depuis le lancement du projet « Future Africa Coaching Program (FACOP) » en juillet 2016, de très nombreuses personnes me demandent qui est ce Souop Soffo Sa’a Mekù qui veut apprendre aux jeunes Africains à devenir durablement riches. Toutes ces personnes m’ont poussé à rassembler quelques informations sur sa biographie, avant même la publication de son chef d’oeuvre intitulé « DE LA MISERE A L’ABONDANCE : Les Secrets des Entrereneurs Libres, Riches, Heureux et Fiers de l’être »,.

Monsieur Lucas  KAMDEM, plus connu sous le nom de Souop Soffo Sa’a Mekù ou encore simplement Souop Soffo Kamdem sur Facebook est un notable Bamiléké à la cour royale de Baham (dans les Hauts Plateaux de l’Ouest Cameroun).

Président du Conseil d’Administration du Groupe MTA-DC aujourd’hui composé de 7 entreprises, Souop Soffo est âgé de 59 ans et pense pouvoir vivre encore 50 ans au moins, en bonne santé.

Administrateur Civil Principal Hors Echelle retraité et Expert en Analyse Financière, il est  diplômé de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM de Yaoundé, promotion 1988), du Centre d’Etudes Financières, Economiques et Bancaires (où il a obtenu un DESS en Finances et Banque, décerné conjointement par l’Université de Paris SORBONNE et le CEFEB de Paris, aujourd’hui délocalisé à Marseille, promotion de 1993).

Monsieur Kamdem qui a commencé sa carrière de fonctionnaire au Service du Contrôle des Banques au Ministère des Finances du Cameroun a également passé une bonne partie de sa vie dans les services du Plan de Stabilisation et de la Relance Economique (Présidence de la République et Services du Premier Ministre).

Même s’il n’aime pas trop parler de toutes ses formations universitaires et professionnelles, et surtout pas de ses diplômes – en dehors de celui de l’Armée Camerounaise (Préparation Militaire Supérieure) – il est aussi diplômé de l’Institut International d’Administration Publique de Paris (IIAP, promotion de 1995) et de l’Institut de Développement Economique de la Banque Mondiale à Washington DC (IDE promotion de 1998), sans oublier son important stage de perfectionnement en Langue et Culture Chinoise à la Zhejiang Normal University en Chine en 2012, après deux années de cours à l’Institut Confucius de Yaoundé. A l’IDE de Washington DC, Monsieur KAMDEM s’est spécialisé en Economie des Transports et en Gestion des Services de Transport, ce qui lui a permis d’être choisi par le gouvernement camerounais, en tant que Membre de la Commission Technique de Privatisation et des Liquidations des entreprises Publiques et Parapubliques, pour réaliser la restructuration, puis la privatisation des entreprises publiques et parapubliques du secteur des transports du Cameroun. Le succès de ces opérations lui a valu le Prix d’Excellence de la Banque Mondiale pour l’année 1999. Par ailleurs Membre du Comité de Facilitation du Transport Maritime International au Cameroun pendant de longues années et à force d’œuvrer dans le monde des voyages et  des transports, a fini par créer une entreprise dans ce secteur (à la faveur d’un Décret du Président de la République autorisant les fonctionnaires à créer ou à prendre des participations dans les entreprises). Il s’agit de  la Société de Messagerie et de Tourisme pour l’Afrique (MTA), constituée en juin 1999, avec 3 autres Camerounais. C’est cette entreprise qui est à l’origine du projet MTA-DIASPORA CONNECTION, né en 2004,  et qui aura permis d’étendre MTA en France, aux Emirats Arabes Unis (Dubai), en Chine et dans plus de 10 pays en Afrique.

Avec plus de 300 salariés en  2016,  le Groupe  MTA-DC ambitionne d’atteindre au moins 600 salariés (soit le double),  avant 2020.

En effet,  grâce à l’internationalisation des activités du Groupe, avec d’une part la société MTA France SAS  (seule entreprise africaine de courriers et colis express installée à l’Aéroport Roissy Charles de Gaule de Paris), et avec d’autre part la création d’une société de production, de transformation et de distribution des produits alimentaires (MAKA FOODS SAS) ainsi que de FUTURE AFRICA COACHING COMPANY (FACOCOM SAS), Souop Soffo s’autorise de grands rêves, qu’il partage avec sa famille, ses associés et les employés du Groupe.

Lorsqu’il demande une mise en disponibilité à la fonction publique camerounaise en 2006 pour se consacrer entièrement au développement de ses entreprises, à l’écriture de ses livres et à la formation des jeunes entrepreneurs, Monsieur Kamdem ne surprend que ceux qui ne le connaissent pas depuis l’enfance. Né dans une famille de commerçants, il a créé sa toute première entreprise en 1987, alors qu’il était encore étudiant, en économisant sur sa bourse. La prospérité des entreprises qui suivront ne sera que le fruit d’une longue expérience des affaires et d’une bonne éducation financière.

De toutes ces entreprises, FUTURE AFRICA COACHING COMPANY est le bébé chéri de son fondateur.  Elle lui a permis de réaliser un vieux rêve, celui de mettre en place un programme de formation et de coaching des jeunes entrepreneurs Africains « Future Africa Coaching Program » (FACOP).

Depuis plus de 7 ans, Monsieur Kamdem s’est justement  fixé comme principale mission, pour le reste de ses jours en tant qu’entrepreneur, l’initiation et l’accompagnement des jeunes dans la création et le développement de leurs entreprises, ceci dans le cadre d’un processus qui passerait par des séminaires, des téléconférences, des publications diverses et surtout par un coaching professionnel personnalisé ou de groupe, ou encore par le mentorat pour quelques chanceux. Le fondateur du FACOP estime avoir découvert de nombreux secrets pour devenir financièrement indépendant en tant qu’entrepreneur, secrets qu’il partagera avec les jeunes, alors qu’ils (ces secrets) sont pour la plupart restés longtemps au sein de quelques familles et de cercles très restreints, au point où même les livres pouvant aider les jeunes à devenir  durablement riches circulaient uniquement dans ces familles et dans ces cercles.

Pour y arriver, il s’est entouré d’un groupe d’hommes et de femmes de terrain, d’entrepreneurs riches et autres acteurs de la vie publique, très compétents et très intègres (Coachs, Chefs d’entreprises, Notaires, Avocats, Experts Comptables, Architectes, Agents Immobiliers, etc.). Ils sont  tous prêts à écouter et à conseiller les jeunes pour les orienter et les aider à éviter les erreurs et pièges qui jalonnent le chemin conduisant à la richesse et à un réel épanouissement.

Enfin, Monsieur Kamdem veut constituer d’ici 7 ans un club de milliardaires Africains libres, riches et fiers de l’être, mais qui partagent vraiment.

Jean Vincent Tchienehom, journaliste.

(Texte de 2016 actualisé en 2018)