Seconde forme d’intelligence financière: Savoir choisir une solution financière

2ième capacité ou forme d’intelligence financière :

Savoir choisir une solution financière

Supposons être tous aptes à savoir identifier des problèmes financiers.

Sous la lanterne de notre illustre Coach et auteur du livre « De la misère à l’abondance », nous dirons que tous les problèmes financiers n’ont pas tous la même solution. Eker a déterminé 17 types de « dossiers financiers de l’esprit ». Il y en a très probablement beaucoup plus, raison pour laquelle nul n’a d’ailleurs jamais dit avoir tous les renseignements, toutes les solutions et tous les secrets en matière d’argent. Ici aussi, la formation ou l’éducation financière prend toute la vie, essentiellement à travers la pratique et la persévérance.

Si la 1ère forme d’intelligence financière est considérée comme notre capacité à prendre conscience et à prendre la bonne décision pour avancer en matière d’intelligence financière, la seconde est liée à notre capacité à détecter les différents dossiers financiers de l’esprit et à pouvoir utiliser le/les dossiers appropriés pour apporter des solutions à chaque problème précis.

Par exemple, tous les vrais Hommes savent que les riches jouent au jeu de l’argent pour gagner, c’est-à-dire pour vivre dans l’abondance en partageant, alors que les pauvres jouent au jeu de l’argent pour ne pas perdre, c’est-à-dire pour survivre et, dans le meilleur des cas, pour être à l’aise. Ce n’est pas la même chose. Les deux modes de pensée se manifestent au quotidien, presque inconsciemment. Ainsi lorsque le riche va dans un restaurant et qu’on lui remet le menu, il sait parfois déjà ce qu’il veut manger, non en fonction du prix mais en fonction de ce qu’il a envie de manger. Pendant ce temps, le pauvre regarde d’abord la colonne des prix, pour voir ce qu’il peut se permettre, par rapport à ce qu’il a comme argent destiné à ce repas, tenant donc en compte ses autres problèmes.

Une fois de plus, le problème ici n’est pas l’argent en soi. Comme nous allons le voir dans les autres QF, le riche ne regarde pas d’abord la colonne des prix parce qu’il y va de sa santé et de son bien-être, et parce qu’en réalité, généralement, ce n’est pas lui qui paie en fin de compte. C’est parfois l’une de ses entreprises, dans le cadre de ses frais de représentation ou autres rubriques du budget de l’entreprise concernée, avec les conséquences positives que nous verrons.

Apprendre quel type de solution doit être apportée à quel type de problème financier est donc primordial, et mérite bien le deuxième rang dans notre classement des capacités ou formes d’intelligence financière. Pouvoir identifier une difficulté comme un problème financier (QF1 ou 1ère forme d’intelligence financière), auquel il faut apporter la bonne solution (QF2 ou 2nde forme d’intelligence financière) au bon moment, au bon endroit et avec les bons outils ainsi que les bonnes personnes, est un grand signe d’intelligence financière.

Mais il faut aussi apprendre à gagner davantage d’argent. Cela est la troisième forme d’intelligence financière que nous verrons.                                                                                                                                                 Victoire F.

#IntelligenceFinancière

#Entrepreneuriat

#CreationEntreprise

#InvestirEnAfrique

Leave a Reply

Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.