COMMENT CRÉER UNE ENTREPRISE INDUSTRIELLE ET COMMERCIALE SANS ARGENT? 2ième Partie

« 

Ce que beaucoup de gens n’ont jamais su, c’est que Monsieur Pemberton, né le 8 juillet 1831, a d’abord été un herboriste – phytothérapeute. La recherche de solution face à son addiction à la morphine l’obligera à concevoir une boisson pouvant lui permettre de se désintoxiquer progressivement. Il connaissait très bien les conséquences de cette addiction sur sa santé. C’est donc pour résoudre un problème personnel que French Wine Coca est né, avant le nom Coca-Cola, sans que l’inventeur et le créateur de la marque ait véritablement eu besoin d’argent pour le faire. Convaincu de l’efficacité de son breuvage, il le vendra d’abord dans son entourage, puis dans les pharmacies, comme remède miraculeux.

Le 6 juin 1887, soit un an avant sa mort, Pemberton fait inscrire la marque Coca-Cola au registre de commerce et la vend la même année à un employé tenancier de drugstore, Asa Griggs Candler, pour 2 300 dollars. C’est ce brillant entrepreneur qui fonde The Coca-Cola Company en 1892 et qui, grâce à une intelligence émotionnelle et une intelligence spirituelle hors du commun, mènera Coca-Cola vers un immense succès, même après sa propre mort le 12 mars 1929 à Atlanta.

L’histoire a retenu que ce grand philanthrope n’a pas véritablement eu besoin d’argent mais a plutôt utilisé un marketing particulièrement astucieux et agressif pour gagner en moins de 10 ans plusieurs millions de dollars, pour un investissement initial de 2 300 dollars ! Il avait réussi à donner à sa boisson la réputation d’un « breuvage miracle », et le bouche-à-oreille avait fait le reste.

Candler deviendra en quelques années l’un des hommes parmi les plus riches et les plus puissants des Etats Unis d’Amérique, grâce non seulement à ce fameux breuvage, mais aussi à son engagement pour le développement de sa ville. J’ai eu le privilège de voir l’immeuble de 17 étages qu’il construisit en 1906 et qui à l’époque était le plus haut d’Atlanta, le Candler Building, au 127 Peachtree Street. On peut donc créer une entreprise industrielle ou commerciale sans argent, ou avec très peu d’argent, tout simplement parce que, tel que je l’ai prouvé au chapitre 13, ce n’est pas l’argent en soi qui résout les problèmes, mais l’intelligence qu’on a en matière d’argent. D’où une fois de plus l’importance de la capacité à détecter les problèmes financiers (QF1) et la capacité à y apporter de bonnes solutions (QF2).

Les jeunes que je forme sont toujours invités à voir loin et même très loin, mais de commencer petit, en apprenant d’abord sérieusement l’art d’utiliser l’argent intelligemment. D’où d’ailleurs ma réticence face à la tentation de s’endetter pour créer une entreprise.

L’esclavage de la dette

Plusieurs jeunes (même ayant participé aux séminaires FACOP) m’approchent souvent pour savoir où et comment s’endetter pour créer leurs entreprises, en m’assurant à chaque fois avoir la certitude de pouvoir rembourser sans problème. Face à mes réserves, ils ont toujours de la peine à m’entendre parler de l’esclavage de la dette.

Quand je leur dis en effet que la dette est un maître sans pitié et un ennemi fatal de l’habitude d’économiser, ils me regardent avec stupéfaction. Or, tant qu’on n’a pas bien compris le mode de fonctionnement du système bancaire, des autres structures de financement des particuliers et des entreprises, tant qu’on n’a pas aussi bien identifié tous les pièges pouvant rendre le débiteur (celui qui est endetté) esclave de la dette pour longtemps, il ne faut pas s’endetter.

Il vient donc qu’à mon avis, il y a des conditions précises et rigoureuses pour décider de s’endetter. 

A ce sujet,.. » la suite dans le prochain article.

Extrait du livre en promotion « DE LA MISERE A L’ABONDANCE: Les Secrets Des Entrepreneurs Libres, Riches, Heureux et fiers de l’Etre » de Lucas Kamdem dit Souop Soffo Sà’à Mekù.

N.B.: Dépendamment de la situation sanitaire globale, les prochaines sessions de formation de FACOP A1 en 2020 sont prévues en Allemagne, aux Emirats Arabes Unis, au Cameroun, en France et au Gabon.
Contact: https://wa.me/237675306676.
• Abonnez-vous à la page FACOP pour ne rien rater.
Vous pouvez aussi obtenir un séminaire de formation sans limitation géographique.
Tél : +237 675-306-676 / 657-895-798 / +237 677-707-001 / +237 694-269-296
#Facop
#Facocom
#CreationEntreprises
#Coaching
#FormationEnEntrepreneuriat
#IntelligenceFinanciere
#DevenirRiche
#InvestirAuPays
#EntrepreneursASucces
#Entrepreneurs
#SuccessStory
#GestionFinanciere

 

 

Vous aimerez aussi :

Leave a Reply

Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.